La dictature des populistes


PHOTO COURTOISIE

Rambo sera parmi les invités de Tout le monde en parle ce soir, même si tout le monde a parlé des ambitions politiques de Bernard Gauthier en novembre dernier. Les portes de Radio-Canada s’ouvrent désormais toutes grandes pour laisser entrer les populistes qui rêvent de botter le derrière des élites.


L’agent syndical de la FTQ rappelle qu’il n’a pas étudié à l’université en communication et qu’il parle avec ses tripes.

«Ce n’était pas une gaffe, oubliez les excuses. C’est rapide sur un plateau de tournage. C’est l’intensité des débats politiques entre gars après quelques bières qui éloigne les femmes. Elles peuvent ben parler de vacances, des enfants ou de politique. Le linge, c’était une joke»

«C’est le seul endroit où le montage de l’émission ne m’a pas favorisé. Sinon, j’ai été bien reçu. C’est Turcotte (Dany) qui a parlé le premier des femmes et de lingerie.»





Giuseppe Ciccone ·
Travaille chez Retraité
On defend Mike Ward et on lapide Mr Gaurhier
J’aimeRépondre95 h
Francois-Benoit Yale ·
En effet. Diffamer un enfant handicapé fait partir de la liberté d'expression mais dire la vérité de façon simple et coloré provoque un malaise. Bon point...

Pierre Grandchamp
Ce qui me dérange: 1-Son recours à l'intimidation 2-Les faussetés ou les sophismes ou les préjugés qu'il énonce...sans nuance. Et son absence de proposition à ce qu'il dénonce ou ses solutions simplistes voire fantaisistes.
J’aimeRépondre45 h
Jean-Pierre Pineau ·
Recours à l'intimidation? Déjà été sur un chantier de construction majeur au Québec, mon ami? Ça brasse pas mal plus que vous ne pouvez même en rêver! La fameuse intimidation pour laquelle Gauthier a été cité à procès fut, en fait, une simple altercation verbale avec un contracteur, qui avait embauché des scabs lors d'une grève, au cours de laquelle le ton a monté. On parle d'un type, proche de la Mafia, notoirement connu pour ses méthodes tordues et malhonnêtes dans le milieu nord-côtier. Le travail de Gauthier est justement de faire respecter les contrats et les ententes syndicales. La condamnation en première instance a été renvesée en appel. Ça vous éclaire?
J’aimeRépondre95 h
Éric Lévesque ·
y'a pas parlé pentoute de solutions en passant, ça m'a déplu et je suis démocrate constituant, comme il dit être... faut se dire le gars a jamais fait de politique et parle comme un méchante gang de gens au Quéec, du monde ohhnête qui sont écoeurés d'être céoeurés ya sa aussi qui faut prendre en compte. Faut pas rester stické que sur le personnage, mais les idées derrière le personnage...
J’aimeRépondre24 h
Jean-Pierre Pineau ·
Éric Lévesque En fait, il parle de solutions lorsqu'il critique le fonctionnement de la CCQ, du non respect des droits des travailleurs et des décrets de la construction dans ce secteur d'activité. Il n'est pas rendu à pouvoir prendre position sur l'éducation (comme la "poetesse" lui enjoignait dans son billet, largemement diffusé en intégralité par les médias hier et aujourd'hui...alors qu'on dénature les propos de Gauthier sans vergogne en les réduisant malhonnêtement à quelques citaiones ridicules et hors-contexte.), la politique économique et tout le tralala. C'est l'homme d'une cause, comme l'était Michel Chartrand.

Christian Hebert
En fait...c'est une brute au service des syndicats...il n'a jamais hésité à intimider ou "donner des claques su'a yeule"...arêtez de me faire brailler et appellons un chat un chat..
J’aimeRépondre26 h
Jean-Pierre Pineau ·
FAUX. Vous le connaissez? Vous allez souvent sur la Côte-Nord? Si j'affirmais que vous ête un imbécile qui parle au travers de son chapeau, probablement sur le BS et sans éducation? Effectivement, je ne vous connais pas. Donc on supposera que ça puisse être FAUX en tout ou en partie.

Les faits : Gauthier n'a été condamné qu'UNE seule fois pour le chef d'intimidation et le verdict a été renversé en appel. Donc AUCUNE condamnation sous ce chef. Connaissez vous l'histoire derrière cette accusation? Un contracteur +/- mafieux tente de contourner les LOIS encadrant une grève légale. Il se retrouve confronté au représentant syndical dont c'est le travail de faire respecter ces lois (et non la Police, curieusement... ). Le ton monte et Gauthier est menacé. il répond de même. Aucun contact physique, rien, nada.Le contrateur porte plainte, mais sera jugé peu crédible en appel. Dans l'affaire du pardon, les maires de la Côte-Nord ont pratiquement tous écrit à la Commission de Libérations conditionnelles pour prendre sa défensei dans la foulée de la révocation de son pardon. Cette dernière action fut jugée ABUSIVE et sans fondement par le juge indépendant chargé de statuer. On a simplement tenté de l'ÉLIMINER. Ce fut une de ses conclusions dans le jugement.

Curieusement, il a reçu deux autre constats d'infractions de CCQ le lendemain de son annonce de candidature... pour une technicalité. Donnez-vous donc une chance de devenir un citoyen éclairé et informé. On en manque cruellement.
Lise Beaulieu ·
Bernard Gauthier - Citoyens au Pouvoir du Québec TLMEP https://www.youtube.com/watch?v=yUrmF9uQ8h0&t=378s


__________

__________



http://fr.canoe.ca/
__________

Avec les filles


Rambo est dans le champ. C’est beaucoup plus intéressant de jaser lingerie que de tergiverser sur la politique. Entoucas, si dans une soirée, il y a un groupe qui, d’un côté, grafigne au sujet des vacances du fils de l’aéroport, du roi Philippe-le-barbu-sauveur-du-Québec ou du gros bouffon américain et que, dans un autre coin, on parle des trouvailles de «Nuits secrètes», des douces sensations des pantalons moulants ou du confort d’un bon chandail de laine, je n’aurai aucune hésitation.

La mode change alors que la politique, c’est toujours la même maudite affaire. Dans la lingerie, mon Rambo, tu as des choix. En politique, même si tu t’arraches le gosier, que tu manifestes tout nu sur le mat du Stade olympique ou que tu votes avec un crayon à l’encre de Chine, on arrive au même résultat.


Rambo n’est pas raciste


Le racisme, c’est compliqué. Il n’existe aucun test fiable pour identifier les racistes, aucune méthode sûre pour évaluer le racisme systémique. Les dictionnaires ne s’entendent pas sur la définition du mot, ni les sociologues sur la nature exacte du concept.

Malgré cela, certains travaillent fort pour prouver que le Québec est gangrené par le racisme systémique.


c'est d'actualité ;)
__________